Entre jeudi et vendredi juste aux environs de 3 heures du matin, des policiers en patrouille appartenant au groupement canine effectuaient leur ronde sur le parcours des Vignes quand ils vont apercevoir une voiture avec des feux défectueux.

Aussitôt, ils procèdent à un contrôle

Alors, ils décident de donner l’ordre au conducteur de s’arrêter l’aide du gyrophare et de la trompe sonore, mais le chauffeur n’a pas obéi et décide d’emprunter la route sur un chemin à vive allure avant d’emprunter une impasse. Les policiers vont commencer à faire un contrôle et vont remarquer qu’il y avait trois agneaux coupés placés sur la banquette arrière de la voiture.

En ouvrant le coffre, ils découvrent des cartons contenant des morceaux de viande. Appelés à répondre sur l’origine de cette viande, les trois occupants de la voiture n’ont pas pu répondre correctement. Pour correctement mener leur enquête, les policiers ont fait appel à deux équipages de la Brigade anti-criminalité pour les renforcer et les aider à fouiller la voiture le chauffeur et ses acolytes.

Ils ont mis la main sur plusieurs outils comme les cagoules, les lampes frontales, les gants, des tournevis, et une pince-monseigneur. Les trois hommes qui ont été arrêtés et mis en garde à vue ont des casiers judiciaires vierges et ont indiqué avoir acheté la viande via un intermédiaire.

En menant les investigations, les policiers ont pu atteindre en fait, le propriétaire d’un camion frigorifique qui avait aussi porté plainte. D’après cette plainte, le chauffeur indiquait que son véhicule avait été fracturé et signalé son vol à Fourques. Les policiers ont saisi les objets trouvés dans la voiture et les accusés feront face au juge au TGI de Perpignan afin de répondre des faits qui leurs sont reprochés.

Publié par | Nathalie

Rédactrice. Je suis Nathalie, je vis à Perpignan depuis mon plus jeune âge et n'ai jamais pu quitter ma si belle région. Mon rôle est d'informer les Perpignanais sur les actualités de leur ville. A bientôt