Actuellement, aucune méthode n’existe pour calculer et chiffrer les retombées socio-économiques des projets villes intelligentes. Il est important de relever ce défi pour plusieurs raisons.

Plusieurs villes ont initié le projet telles que : Nice, Montpellier, Issy-les-Moulineaux. A côté vous avez les capitales qui affermissent leurs mises en œuvre comme Toulouse, Pari, Grenoble, Rennes. Et les nouvelles villes à s’être lancées dans la démarche et les « collectivités sont Mulhouse, Chartres, Roubaix, et autres…. on remarque que le nombre de ces villes ne fait que croître au fur et à mesure en devenant des villes intelligentes. Ces capitales qui ont opté pour les nouvelles technologies afin de proposer des services novateurs par le lancement de projets qui atteignent plusieurs domaines comme la mobilité, le citoyen, la vie de tous les jours, l’économie, l’environnement et autres.

Cependant, en France, ce concept n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière comparé aux autres pays européens surtout que la plupart des capitales françaises sont toujours en retard.
Mais cela s’explique premièrement par le fait que le cadre légal et administratif est très long et n’offre pas assez d’ouverture, car il répond peu aux normes, la migration culturelle, il ne se fait pas automatiquement, les budgets restreint, mais notamment l’absence de communication ou encore les retombées des projets en question. Ce sont tous ces éléments qui empêchent les responsables de s’engager.

« Smart city : gadget ou révolution ? »

Ajouté à cela, le contexte économique où les dépenses sont réduites. Ce qui pousse certaines collectivités à ranger certains projets au placard, mais cela n’empêche pas de lancer des projets importants. Et cela doit motiver les collectivités à savoir où investir leur argent. Or les villes intelligentes ont la potentialité d’offrir des emplois, de rendre les villes plus attractives au niveau économique et dotées d’une gouvernance adéquate. Mais avant, il faudra tenir compte des particularités de chaque ville. Car ce ne sont pas toutes les villes qui attireront forcément les grands groupes technologiques.

Publié par | Rachelle

Rédactrice concernant les actualités de nos villes voisines (Cabestany, Leucate, Argeles, etc.).