Le centre d’art contemporain Walter-Benjamin de Perpignan et le musée d’art moderne de Collioure font cause commune cet été.

« L’aboutissement d’une longue histoire », résume Jacques Manya, maire de Collioure à l’heure du lancement officiel du pass culture entre sa ville et Perpignan. Depuis vendredi, il permet en fait aux personnes ayant acheté un billet d’entrée au centre d’art contemporain Walter-Benjamin de Perpignan de bénéficier de la gratuité au musée d’art moderne de Collioure. Et vice versa.

Le billet commun offrira également des tarifs réduits pour les visites guidées des communes (organisées par les offices de tourisme) et les petits trains touristiques de Perpignan et Collioure. « Au cours des quinze derniers siècles, Collioure a été la fenêtre maritime de Perpignan », reprend le premier édile de la station balnéaire qui, en été, accueille entre 8 000 et 10 000 touristes chaque jour. « Ce pass culture est l’aboutissement d’une forme d’intelligence avec la culture comme dénominateur commun. » Et Jacques Manya de souligner qu’il ne s’agit là que « du commencement d’une coopération touristique » avant d’évoquer plusieurs pistes de travail pour l’avenir entre les deux villes. « Nous serions notamment heureux d’organiser des expositions en commun, de nous associer à Visa pour l’Image ou de continuer à travailler ensemble sur l’âge d’or majorquin. »

Centre économique maritime de l’activité artisanale, industrielle et commerciale de Perpignan, le port de Collioure est intimement lié à l’histoire de la préfecture actuelle du département.

Patrimoine commun

Pour son homologue perpignanais, Jean-Marc Pujol, le premier enjeu est de mettre en avant « l’ouverture du territoire. » Alors que, dans le cadre de la loi Notre, la promotion et l’accueil touristique sont centralisés par les communautés de communes et la communauté urbaine depuis le 1er juillet, le maire et président de la communauté urbaine de Perpignan tenait à souligner que ces nouvelles dispositions ne devront pas « gommer l’aspect identitaire des territoires et prendre en compte les spécificités de chacune d’entre elles. »

Jean-Marc Pujol a également confirmé son intention de voir la collaboration avec Collioure perdurer au-delà de l’été, « de façon très détendue et très pratique. » L’occasion d’affirmer ainsi les liens artistiques étroits qu’entretiennent les deux communes au-delà de leur histoire. Avec comme patrimoine commun : Chagall, Derain Dufy, Maillol, Matisse ou même Picasso… Excusez du peu…

Centre d’art contemporain Walter-Benjamin, place du Pont-d’en-Vestit à Perpignan. Exposition « Yes I can Un portrait du pouvoir ». Tarif : 4 euros.

Musée d’art moderne de Collioure. Villa Pams, route de Collioure. Exposition Joël Desbouiges, « Vormar ». Entrée : 3 euros.

Publié par | Nathalie

Rédactrice. Je suis Nathalie, je vis à Perpignan depuis mon plus jeune âge et n'ai jamais pu quitter ma si belle région. Mon rôle est d'informer les Perpignanais sur les actualités de leur ville. A bientôt