201201191214

D’après l’Indépendant, les résidents d’une demeure à St-Laurent-de-la-Salanque, ont été menacés par des dealers pour avoir refusé de divulguer l’adresse d’un consommateur recherché pour n’avoir pas payé ses consommations de cannabis.

A St-Laurent-de-la-Salanque, non loin de Perpignan, les occupants d’une maison HLM ont découvert lundi dans leurs boîtes aux lettres des messages bizarres laissés par des dealers qui leurs demandent de fournir la nouvelle adresse d’un de leur voisin qui a déménagé sans s’acquitter de ses dettes relatives à la consommation de cannabis.

« Le chite c’est pas gratuit »

On se croirait dans une blague. Pourtant, les auteurs de ces lettres sont plus que sérieux si l’on tient compte des mots du quotidien. « Fournissez-nous la nouvelle adresse de XXXX sinon nous allons tout saccager » tels sont les mots écris dans les messages. D’autres menaces comme « tout casser » et « brûler les voitures » qui suscitent des inquiétudes auprès des habitants. L’un des habitants a indiqué qu’il ne savait pas si ces messages avaient été déposés samedi, dimanche ou lundi dans les boites.

Quant aux gendarmes, ils déclarent qu’aucune plainte n’a été reçu par rapport à cette affaire, car jusqu’à ce niveau, ces faits ne représentent aucune infraction pénale. Mais les officiers ont expliqué qu’ils suivraient cette affaire de plus près en surveillant aussi le quartier avec attention. Ce qui est vrai c’est que les dealers ne badinent pas avec leur commerce, car ils déclarent que le « le chite c’est pas gratuit » et « les dettes impayées doivent être payées avec des intérêts ».

Publié par | Nathalie

Rédactrice. Je suis Nathalie, je vis à Perpignan depuis mon plus jeune âge et n'ai jamais pu quitter ma si belle région. Mon rôle est d'informer les Perpignanais sur les actualités de leur ville. A bientôt