D’après RTL, les trois soldats français qui ont péri au cours d’une mission de renseignement en Libye seraient des membres du centre parachutiste de Perpignan qui œuvre dans les opérations commando. Mais l’information n’a pas encore été confirmée par le ministère de la défense.

En fait, trois sous-officiers non identifiés sont décédés en Lybie, lors d’une mission. Le plus étonnant, c’est que leur identité, l’unité à laquelle ils appartenaient ou leur grade ne sont pas connus.

Mais d’après RTL, ces trois hommes seraient des membres du centre parachutiste d’instruction spécialisé basé à Perpignan.

« La Libye est un pays instable et dangereux, c’est un pays situé près des côtes européennes. Et actuellement nous y effectuons des opérations risquées de renseignement » d’après les déclarations du chef de l’État, François Hollande.

« Nous avons perdu trois militaires qui étaient en train de participer à ces opérations lors d’un accident d’hélicoptère », a-t-il ajouté.

Quant à Jean-Yves Le Drian, le ministre de la défense il « a regretté dans un communiqué le décès des trois militaires français en service commandé en Libye » et honoré la « vaillance et le dévouement de ces soldats qui réalisent chaque jours des missions audacieuses pour lutter contre le terrorisme ».

Mais le gouvernement n’a apporté aucune information précise sur les conditions dans lesquelles l’accident s’est produit.

Mais d’après une source libyenne, ce sont les islamistes qui auraient tiré sur l’hélicoptère avec un dispositif sol-air portatifs SA-7. Ils ont été certainement la cible de groupes islamistes dans la zone de Magroun à pratiquement 65 kilomètres près de Benghazi », a expliqué un responsable des forces du général Khalifa Haftar.

De leur côté, les États-Unis ont envoyé des soldats en Libye pour une meilleure connaissance des lieux, rencontrer les différentes troupes présentes sur les lieux. Ils ont également pour missions de prendre des renseignements, précise de son côté le Pentagone. D’après les journaux britanniques aussi, les troupes anglaises du Royaume Uni seraient présents en Lybie.

Publié par | Nathalie

Rédactrice. Je suis Nathalie, je vis à Perpignan depuis mon plus jeune âge et n'ai jamais pu quitter ma si belle région. Mon rôle est d'informer les Perpignanais sur les actualités de leur ville. A bientôt