share-fb

Ce mardi, de nombreux jeunes ont tenu à se mobiliser dans toute la France, mais l’intensité de la manifestation contre le projet de loi Travail connaît une faible résonance actuellement. Notons que les députés ont commencé son examen à l’Assemblée nationale.

Rassemblés le 31 mars avec la participation de 390.000 et 1,2 million de personnes, les étudiants et lycéens comptaient encore faire pression, alors que les travailleurs comptent aussi se manifester le 9 avril.

La mobilisation des étudiants, ce mardi, n’a réuni que 23.800 personnes d’après le ministère de l’Intérieur que ce soit à Paris ou dans d’autres villes.

La CGT qui n’a fourni aucun chiffre, a salué la mobilisation dans un communiqué. Une réunion a été organisée par l’organisation syndicale ce mercredi pour prendre une décision par rapport à la conduite à tenir et amener les élus à réaliser le côté dangereux de ce projet de loi ».

D’après la police, manifestation à Paris, le 31 mars avait rassemblé entre 3.200 ou 3.400. Mais les autorités parlent de 26.000 à 28.000. Au cours de ces marches, plusieurs incidents ont été notés dans la ville et dans de nombreuses villes de province, occasionnant d’ailleurs, 150 milles arrestations au cours d’un premier rassemblement de lycéens au début de la journée.

Publié par | Rachelle

Rédactrice concernant les actualités de nos villes voisines (Cabestany, Leucate, Argeles, etc.).