Ils étaient nombreux venus rendre hommage à l’adjudant Collard qui a péri lors d’un accident, alors qu’il allait prêter main forte à d’autres pompiers pour maîtriser un incendie à Torreilles. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et tous les sapeurs-pompiers des Pyrénées-Orientales étaient présents pour rendre non seulement l’hommage à l’adjudant, mais à tous les sapeurs-pompiers.

D’après plusieurs sources, près de deux milles personnes étaient rassemblées dans le parc des sports de Pezilla-la-Rivière à l’entame de la journée pour prendre part à l’hommage faite à Bruno Collard sapeur-pompier décédé le 13 juillet à 34 ans.

Le ministre de l’Intérieur a fait la chronique du pompier professionnel à Perpignan, le pompier volontaire dans sa ville sa commune Pézilla-la-Rivière. D’ailleurs, il a lancé que c’est « tout le pays qui est en deuil ».

Vénération du héros de la république

Le maître de la place Beauvau a parlé de l’attentat meurtrier de Nice qui s’est produit le 14 juillet et a évoqué les 570 soldats du feu des Alpes-Maritimes qui sont « venus secourir les victimes de l’attaque commise par un terroriste habité pour une folie incompréhensible ».

« Et si Bruno était vivant, il serait sûrement venu aussi aider ces victimes » a poursuivi Bernard Cazeneuve. Il a également honoré le courage de « ces personnages qui ont donné de leur vie entière pour aider dans les forces de sécurité en charge d’assurer la sécurité et d’apporter secours à nos compatriotes dans toutes les situations même celles les plus difficiles ».

Bruno Collard a été promu au grade de chevalier de l’ordre national du Mérite et a reçu la Médaille d’or de la sécurité intérieure et la Médaille d’or pour son courage et son sacrifice.

Trois pompiers blessés

Lors de cet accident où Bruno Collard est décédé, d’autres sapeurs-pompiers avaient été victimes de plusieurs traumatismes comme son frère Arnaud Collard âgé de 30 ans également sapeur-pompier qui a reçu un choc au crâne se trouve dans un état toujours grave dans un hôpital perpignanais.

Deux autres pompiers à savoir Guilhem Miffre, et Mathieu Solgadi, également tous deux pompiers volontaires ont respectivement eu choc à la face et blessé à l’abdomen avec une fracture du bras. Ils ont d’ailleurs reçu la visite de Bernard Cazeneuve.

Publié par | Nathalie

Rédactrice. Je suis Nathalie, je vis à Perpignan depuis mon plus jeune âge et n'ai jamais pu quitter ma si belle région. Mon rôle est d'informer les Perpignanais sur les actualités de leur ville. A bientôt