Proposer des accès Internet sans fil, pas seulement à la réception, mais sur tous leurs emplacements de plein air: un défi que relèvent de nombreux campings. Des sociétés spécialisées les aident à se doter de réseaux publics wi-fi, souvent payants pour le client, mais devenus un must.

Les campeurs comme les clients de résidence « en dur » aspirent à rester connectés à Internet pendant leur séjour. Ils sont 6 Français sur 10 à continuer de consulter depuis leurs tablettes ou PC portables, leurs emails personnels et professionnels au quotidien, pendant leurs congés. En réalité, 52% avouent même avoir peur d’être déconnectés, révèle une étude d’Intel Security. Cette exigence de connexion permanente à Internet des vacanciers pèse sur tous les maillons de la chaîne du tourisme (SNCF, hôtels, avions, cités balnéaires, ports,…).

Alors que les hôtels ont (presque) tous équipé leurs établissements d’accès Internet sans fil par wi-fi ou par prise câblée dans le mur, les campings, situés en pleine nature, sont encore à la traîne. En 2014, la société Wifirst (groupe Bolloré), spécialisée dans l’équipement en accès Internet de résidences et de collectivités, déplorait que seulement 42% des campings soient équipés d’accès wi-fi en France.

L’enjeu est d’importance. Avec presque 10.000 campings aménagés et 112 millions de nuitées en 2015, la France a la première capacité d’hébergement de plein air en Europe. Les nuitées dans les établissements de plein air haut de gamme tirent cette fréquentation globale à la hausse. Les campings quatre étoiles affichent ainsi une croissance de 8%, celle des cinq étoiles de 4,8%, selon les chiffres du ministère de l’économie en 2015.

L’hôtellerie de plein air 4 et 5 étoiles considère le wi-fi comme un must

Cette montée en gamme, marquée par la multiplication des mobiles homes, exerce une pression sur les propriétaires de ces sites pour qu’ils proposent des « vacances connectées » à leurs hôtes. Derrière ce service en plus, se cache un véritable argument commercial pour cette catégorie d’hébergement. Jean-Claude Lafitte, gérant d’un camping haut de gamme dans le sud des Landes, équipé en wi-fi grâce à Wifirst, est catégorique: « Lorsque l’on propose un hébergement 5 étoiles, tous les services se doivent d’être à la hauteur, y compris l’accès wi-fi ».

Pour satisfaire la clientèle désirant être connectée, l’hôtellerie de plein air doit résoudre une vraie gageure technique : desservir un internet performant sur de vastes étendues s’étendant sur plusieurs hectares. Quelques sociétés spécialisées (Wifirst, Osmozis, Passman) ont développé un savoir-faire et des solutions adaptées à ce problème spécifique. « Certains grands campings naturistes qu’il faut équiper de bornes wi-fi, ont plusieurs milliers d’emplacements. Nous leur préconisons une borne pour 10 emplacements » explique Gérard Tremblay, directeur général et fondateur d’Osmozis.

Cette PME française a mis au point une technologie de réseau radio « maillé ». Pour satisfaire les besoins d’accès Internet sur de vastes étendues de plein air, elle a conçu des bornes wi-fi organisées en une toile d’araignée invisible et installées sur des poteaux pour couvrir en ondes tout le camping. En cas de panne d’une borne, sa « voisine » prend automatiquement en charge les connexions Internet des clients.

Durant l’hiver 2015-2016, Osmozis a équipé son millième camping en France, revendiquant 10% de l’équipement en wi-fi des sites d’hôtellerie de plein air. Elle exporte aussi son savoir-faire. En Espagne, la PME française a déployé 210 bornes sur un camping de plus de 23 hectares.

Le wi-fi doit-il être payant ou gratuit pour l’hôte du camping?

Ce camping espagnol, le Sanguli, a choisi de proposer, en retenant l’offre Premium d’Ozmosis, le wi-fi gratuit aux vacanciers résidant sur son site. Mais, cette gratuité n’est pas monnaie courante en France, au grand dam des vacanciers. « La majorité des campings proposent le wi-fi comme une option payante. Il n’est pas évident pour eux de revenir en arrière quand ils font payer les accès Internet », explique Gérard Tremblay, fondateur d’Osmozis.

Le modèle économique de facturation de l’accès Internet dépend aussi de la formule choisie en amont par le camping avec le prestataire qui lui a installé les bornes wi-fi. La plupart de ces fournisseurs ont une offre associée à des contrats par lesquels ils financent les investissements dans le réseau. Ils se rémunèrent ensuite sur la vente des accès Internet aux vacanciers ou proposent un partage de ces revenus avec le gérant du camping.

Mais, comme pour l’hôtellerie, le modèle du wi-fi gratuit pour le client (en fait, inclus dans les tarifs d’hébergement) risque de s’imposer à terme dans les campings. Gratuit ou payant, le wi-fi est en passe de devenir un must pour les campeurs.

Publié par | Rachelle

Rédactrice concernant les actualités de nos villes voisines (Cabestany, Leucate, Argeles, etc.).